Témoignage N°2 – Entretien exclusif avec le CEO de Mikron, Bruno Cathomen

18 juin 2021

Entretien exclusif avec Bruno Cathomen, CEO de Mikron et membre du conseil d’administration sfb/esg/soa

Monsieur Cathomen, vous êtes membre du conseil de la Fondation sfb/esg/soa depuis 2010. Qu’est-ce qui vous motive à assumer ce rôle en plus de vos autres activités ?

D’une part, cela me donne l’occasion intéressante et significative de m’impliquer personnellement dans la formation pratique et technique de jeunes adultes en Suisse. Après tout, j’ai moi-même bénéficié d’une bonne et vaste éducation. D’autre part, cet engagement s’inscrit parfaitement dans les valeurs d’entreprise de Mikron qui consistent à s’assurer que nos employés sont compétents et motivés. Et enfin, il a toujours été enrichissant d’avoir un aperçu du monde de l’enseignement supérieur en même temps que des défis entrepreneuriaux dans l’entreprise.

 

Quel a été, pour vous, un moment fort de votre vie en tant qu’administrateur de la sfb ?

J’ai été impressionné par le haut niveau de professionnalisme opérationnel et stratégique de la direction de l’école et par l’ampleur des sujets que nous avons abordés lors des différentes réunions du conseil d’administration. Le conseil de fondation de la sfb/esg/soa est composé à parts égales de représentants des partenaires sociaux de l’industrie MEM. Les représentants des employeurs et des employés n’ont naturellement pas toujours les mêmes intérêts et priorités. Le fait qu’au cours des 10 dernières années au sein du conseil d’administration, nous n’ayons jamais été freinés par des idéologies et des intérêts particuliers, mais que nous nous soyons toujours concentrés sur le bien-être et la réussite des étudiants et le développement réussi de la sfb/esg/soa, a été un point fort. J’en suis très reconnaissant à tous les membres du conseil d’administration.

Selon vous, quels sont les atouts particuliers de sfb/esg/soa ?

À mon avis, la formation des spécialistes est orientée vers la pratique, bien étayée sur le plan méthodologique et excellente. Il est également particulier que notre institution soit représentée avec huit lieux de formation en Suisse, dont esg.ch en Suisse romande.

Où voyez-vous les défis futurs pour les institutions de formation post-obligatoire ?

La numérisation et la mécanisation vont progresser dans tous les domaines et toutes les professions et continuer à nous mettre au défi, mais aussi à ouvrir de nouvelles possibilités. Les écoles techniques, comme les autres établissements d’enseignement, doivent préparer nos jeunes employés aux tâches professionnelles d’aujourd’hui, mais aussi aux besoins de demain. Un défi majeur, outre le transfert efficace des connaissances actuellement requises, est donc également de reconnaître à un stade précoce les besoins futurs en matière de savoir-faire et de développer de nouvelles formations correspondantes et attrayantes et d’adapter les formations existantes.

Tout cela nécessite de l’argent. Il s’agit là d’un défi pour notre Conseil de fondation et le Conseil exécutif, mais aussi pour la politique de l’éducation dans son ensemble, afin de garantir que chacun en Suisse continue d’avoir accès à une formation abordable et d’excellente qualité.

A cause de la crise Covid-19, sfb/esg/soa a dû passer, du jour au lendemain, d’un enseignement présentiel à un enseignement à distance . L’enseignement en ligne est-il la voie de l’avenir ?

L’enseignement exclusivement en ligne, comme nous avons dû le vivre pendant la période Corona, ne me semble pas être la seule voie de l’avenir. L’apprentissage ne se limite pas à l’acquisition de connaissances. À mon avis, l’échange direct avec ses aspects sociaux, émotionnels, ludiques et même physiques est trop court dans une éducation exclusivement virtuelle. Mais l’enseignement en ligne fonctionne. Elle aura certainement sa place dans de nombreux programmes de formation à l’avenir – aux côtés d’autres méthodes de formation.

« Notre objectif est de garder l’humain au centre ! »

 

L’avenir est représenté par le Blended learning, soit, un mélange équilibré entre cours en ligne, formations en présentiel et plateforme innovante d’auto-formation. Un accompagnement régulier personnalisé par de vrais experts reconnus et une formation mobile « où vous voulez, quand vous voulez ». Les avantages du Blended learning sont : moins de déplacements, économie de temps et d’argent, meilleur équilibre vie privée-vie professionnelle. Notre objectif est de garder l’humain au centre !

 

Le groupe Mikron en quelques mots

Le groupe Mikron emploie au total près 1’400 collaborateurs. Il développe, produit et commercialise des solutions d’automatisation, ainsi que des systèmes et des outils d’usinage extrêmement précis, productifs et adaptables. Ancré dans la culture suisse de l’innovation, il est un partenaire global pour les industries automobile, pharmaceutique, des techniques médicales, des biens de consommation, des instruments d’écriture et de l’horlogerie.

Le groupe Mikron aide ses clients à accroître la productivité industrielle et la qualité. Pour ce faire, il mise sur plus d’un siècle d’expérience, des technologies de pointe et un service mondial. Ses deux segments d’activité, Mikron Automation et Mikron Machining Solutions, dont le siège principal se trouve en SuisseBoudry et à Agno). Le groupe possède d’autres unités de production en Allemagne, à Singapour, en Chine et aux États-Unis. Les actions de Mikron Holding SA se négocient à la SIX Swiss Exchange (MIKN).

Les principaux marchés de Mikron sont :
• l’industrie de la sous-traitance automobile
• l’industrie pharmaceutique et des techniques médicales
• l’industrie des instruments d’écriture
• l’industrie électronique
• l’industrie horlogère

Téléchargements

Ces données ne seront pas transmises à des tiers sans votre consentement exprès.